Marathon de Copenhague

Article publié par Gwenn le 13/05/2018 à 10:09
Catégories : Bio, Récits
Tags : Gwenn

 

 Et s’il fallait faire un marathon pour mieux travailler ensemble ?!

Une équipe performante c’est un ensemble de personnalités ayant une vision commune, des valeurs partagées, des objectifs précis et une bonne dose de motivation… En tant que managers, on rêve tous de diriger des équipes performantes. Depuis plus de 20 ans, je cherche à apprendre toujours et encore sur ce qui rend une équipe plus forte, plus ambitieuse, capable d’aller décrocher de beaux succès… et surtout de prendre du plaisir en y arrivant ! N’est-ce pas cela d’ailleurs, la clé du succès ?

Dans notre entreprise, nous formons de nombreuses équipes, par direction, par service, par métier, par projet… pour livrer à nos clients des produits et des services d’excellente qualité.

 Nous avons aussi une belle équipe de coureurs presque tous marathoniens. Des femmes et des hommes venus de tous les métiers de l’entreprise et qui se retrouvent le midi et parfois tôt le matin ou le soir pour transpirer ensemble et atteindre des objectifs ambitieux et SMART, chacun le sien, à son niveau. J’ai le plaisir de faire partie de cette équipe et au-delà des entrainements et des courses, cette expérience humaine m’enseigne énormément de choses sur la performance d’une équipe.

Organisation et préparation comme fondation de l’atteinte des objectifs

Un marathon ne se prépare pas à la légère. Ce sont des heures d’entrainement bien dosé et progressif mais aussi du repos, une alimentation équilibrée et beaucoup d’attention prêtée à son corps, à ce qu’il vous dit. On mesure les progrès sur des petites courses intermédiaires. C’est une belle organisation personnelle qu’il faut mettre en place. Et on y arrive beaucoup mieux lorsque l’on est plusieurs, ensemble, à le faire. Et tout cela en continuant bien sûr de travailler, de performer sur nos projets, de gérer nos affaires quotidiennes…

Pour un projet, on suit le même modèle : on le découpe en étapes, on planifie, on vérifie l’état des ressources nécessaires au projet, on communique, on accompagne le changement pour une meilleure acceptation et un succès plus certain. On mesure de temps en temps les écarts versus l’atteinte des étapes. A la fin, on célèbre le succès du projet.

La tête et les jambes pour tenir plus loin

 Aller au bout des 42 km requiert de la force mentale, de l’optimisme, du courage. L’équipe des coureurs est régulièrement accompagnée par une sophrologue qui intervient dans l’entreprise sur une dizaine de séances de préparation mentale à la course et à la performance. Elle nous fait visualiser notre course, apprendre à gérer les douleurs, nous conditionner à l’atteinte de notre objectif et calmer notre cerveau pour être plus posés, plus concentrés, plus performants.

J’ai repris aussi l’idée de la sophrologie pour travailler avec mes équipes de relation client sur l’attitude ouverte et positive à développer face aux changements. Mes collaborateurs reçoivent des enseignements de la même sophrologue-coach. Ils prennent conscience que l’acceptation du changement dépend essentiellement de leur façon de le percevoir (à condition, bien entendu, qu’on le leur présente en toute transparence et qu’on donne du sens à ce changement) et qu’ils peuvent travailler sur cet accueil de changement en l’embrassant et en y étant acteur plutôt qu’en le subissant. Cela suppose des efforts, la mobilisation de leurs propres ressources et un mental optimiste. Les ateliers réalisés avec des techniques proches de celles qui nous sont dispensées pour préparer notre marathon sont très utiles et bien accueillies par les collaborateurs.

Des objectifs, de l’entrainement, de la communication

A chaque marathon - RAJA offre un à deux marathons par an à ses collaborateurs motivés- nous relevons un nouveau défi, celui de tous le finir sans se blesser et avec plaisir. Nous formons cette fameuse équipe dont l’objectif est la victoire. Une victoire personnelle, aller au bout de quelque chose, dépasser ses limites et célébrer ensemble ce succès.

Ce week-end, j’ai retrouvé mes coéquipiers à Copenhague. L’équipe s’élançait sur le marathon. Je n’y allais pas en tant que coureuse cette fois mais comme accompagnatrice et supportrice, un autre rôle important également au sein de l’équipe. L’équipe s’est entrainée, le programme concocté par Abdel, le coach du groupe, qui est aussi technicien Méthodes à la Logistique chez RAJA, était conséquent. A cinq entrainements par semaine. Les coureurs se sont organisés pour se retrouver le matin à 7h, le midi ou le soir, en petits groupes à géométrie variable, en fonction des réunions et des contraintes de chacun. Les nouvelles technologies, avec la création d'un groupe sur Whatsapp, permettent de s’organiser au pied levé et personne ne reste jamais seul pour ses entrainements. L’esprit d’entraide et de solidarité règne dans ce groupe. Quel que soit le rôle de la personne dans l’entreprise, lorsque l’on revêt le maillot de coureur, nous sommes tous coureur, plus de hiérarchie, on gomme les comportements liés aux coutumes de l’entreprise et on adopte de nouveaux codes, plus simples. Cela me fait penser un peu au travail en méthode agile, aux scrum meetings, ces réunions d’équipe où on change de rôle chacun son tour, où les usages évoluent, on s’adapte, on va vite, on cherche l’efficacité.

La fidélisation par la personnalisation de l’Expérience Client

L’Expérience que l’on vit ensemble est forte et très fédératrice. En tant que directrice de la relation client, je fais le parallèle avec l’expérience que l’on propose au quotidien à nos clients. Nous interagissons avec nos clients avec beaucoup de bienveillance, de questionnement, pour mieux les conseiller, mieux les accompagner dans leurs achats d’emballage. Cette relation en BtoB est très personnalisée puisque qu’au fil des achats, nous connaissons bien notre client. Nous prenons en compte les impacts que peuvent avoir un retard de livraison ou une inversion de produits. Nous l’accueillons avec le sourire, de l’empathie et au fil des années, cette relation fidèle devient chaleureuse et conviviale.

Dans notre équipe de course, il y a tout cela. Notre coach adapte son entrainement à chacun, il nous observe, nous connait, il personnalise son approche, que ce soit pour l’entrainement physique ou pour pousser notre mental. Entre chaque membre de l’équipe l’entraide est omniprésente, la solidarité règne. On encourage les coureurs qui peuvent avoir une baisse de régime, on s’attend, on se relance, on s’accroche à ceux qui sont devant et qui tirent… ce n’est pas la compétition entre nous qui nous anime mais bien dans l’esprit d’entraide. L’émotion qui ressort de cette expérience est énorme. Passer les uns après les autres cette ligne d’arrivée. Se retrouver. Se congratuler. Pleurer et rire. Partager l’euphorie d’avoir atteint notre but… Que d’émotions ! On se dit que c’est le dernier… et on recommence !  

Partager, créer du lien, se centrer sur l’humain…

Partager en équipe des projets, une vision, créer des moments d’échange, de convivialité et de décompression est essentiel pour faciliter le travail opérationnel et sur les projets en simplifiant les rapports. On peut facilement faire le parallèle entre le sport et le monde de l’entreprise sur ce point. L’ambiance de travail, la reconnaissance des uns et des autres en tant que personne avant même de voir le rôle que nous avons dans l’organisation permet de s’écouter, se confronter sur des idées sans abimer la relation et avancer ensemble plus vite vers l’objectif.

RAJA invite les collaborateurs des filiales à participer également aux marathons. C’est une façon de rapprocher les sociétés du groupe, de se connaitre. Au marathon de New York, des collaborateurs britanniques, polonais, suédois et espagnols ont rejoint les coureurs de deux sociétés françaises du groupe. Cette équipe constituée pour l’événement a performé en une entité unie, motivée et enthousiaste. Un véritable sentiment d’appartenance se crée. Plus tard, nous nous reconnaissons sur le réseau social d’entreprise, nous échangeons plus facilement sur nos sujets business !

Célébrer les succès !

En novembre dernier, nous étions une trentaine de coureurs du groupe RAJA à nous élancer sur le marathon de New York. Cette course c’est le Graal des marathoniens. L’ambiance y est exceptionnelle : j’ai entendu plus de 200 fois en 42 km scander, hurler, chanter mon prénom – imprimé sur mon T-shirt ! C’est à vous tirer les larmes. Le parcours est magnifique avec une arrivée émouvante au cœur de Manhattan dans Central Park. Mythique ! La célébration de la victoire de chacun a été fantastique puisque notre PDG qui avait fait le voyage pour apporter son support à l’équipe nous a conviés sur un « rooftop » tout près de Time Square pour une soirée mémorable. La reconnaissance de l’effort, les félicitations chaleureuses pour avoir atteint nos objectifs. Autant de signaux managériaux qui sont essentiels pour que les équipes continuent de se dépasser au bureau et en dehors ! Ils sont naturels pour un marathon, ils devraient l’être tout autant à l’atteinte de nos objectifs professionnels – qui suppose parfois de dépasser ses propres limites.

Qu’est ce que cet esprit d’équipe sportive apporte à l’entreprise ?

Faire du sport, c’est prendre soin de son corps. Un esprit sain dans un corps sain prônait Juvenal avant notre ère. Encourager les collaborateurs à pratiquer le sport (et l’art) chez RAJA c’est leur permettre de se recharger les batteries à l’heure du déjeuner, de se rencontrer différemment, de créer des liens nouveaux et d’améliorer son capital santé. Il y a plus de 20 ans l’entreprise a créé RAJAsport pour permettre à ses collaborateurs de faire du yoga, des activités de fitness, de la boxe, de la danse, de la course ou encore du dessin et du chant à l’heure du déjeuner. Plus que jamais, à l’heure où nous parlons de bien-être au travail, ces activités sont essentielles.

L’esprit d’équipe que nous créons sur RAJACOURSE est unique car nous partons ensemble en week end de temps en temps pour courir dans des régions plus éloignées. Nous nous connaissons bien. Nous avons une passion commune. Nous prenons soin les uns des autres et nous ne sommes plus que de simples coureurs… plus de chef, plus de subordonnés… Cela a beaucoup d’effet bénéfique en simplifiant les rapports, on simplifie aussi l’efficacité du travail entre nous au bureau. On se reconnait en tant que personne et on ne reste pas derrière le simple rôle que l’on occupe. Moins de rapport de force, plus d’entraide.

 

Copyright © 2018 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen