Un dimanche au bord de l’eau…

Article publié par Abdel le 15/03/2011 à 22:12
Catégories : Récits
Tags : Abdel

Ce dimanche matin, c’est le semi-marathon de Nogent-sur-Marne, ce sera pour moi l’occasion de me tester avant d’attaquer ma préparation spécifique pour le marathon de Prague. Ce sera aussi l’occasion de tester Alexandre qui rentre du ski et qui aurait abusé de la Tartiflette. Christophe qui doit effectuer 3 X 5000m ce matin-là, profite du semi pour les réaliser, il est dans la dernière ligne droite avant son Marathon à Rome dans une semaine.

Les consignes sont claires : Alex et moi devons effectuer ce semi en moins 1h20 !

8 heures, direction Nogent-sur-Marne avec Alex, Christophe, et Ali qui cette fois sera spectateur. Arrivée sur place, direction le retrait des dossards, nous échangeons quelques mots et c’est parti pour l’échauffement de 30 mn.  Alex nous raconte sa semaine de vacance à la montagne, ou il se serait «lâché» sur les produits alpins, sans compter qu’il n’a pas couru depuis 15 jours, mais bon rien ne lui fait peur.

Direction le départ, Christophe dégaine son Iphone pour immortaliser la scène. Le départ est lancé !

Comme a son habitude, Alex part trop vite, je lui demande de ralentir et malgré cela nous passons le premier kilo en 3’30’’ bien trop rapide, je lui impose un tempo, et nous passons le second kilo en 3’40’’ voila qui est plus raisonnable si l’on veut maintenir l’objectif.

Nous passons au 3e kilo ou nous attendent les encouragements d’Ali, ils sont les bienvenus.

Au 5km nous sommes toujours sur les bases mais je sens Alex en difficulté, il maintient le rythme jusqu’au 7e km, il ne supporte plus la charge, il essaie tant bien que mal de résister à la pression ! Au 10e km ça trotte dans sa tête… J’arrête ou je continue ? Il décide de continuer, ouf, mais a une allure plus raisonnable.

Je passe le 10e km en 36’50 c’est un peu vite mais bon, je vois au loin un petit groupe, je tente de m’accrocher. Je les rattrape, c’est la folies des grandeurs du jour !

15e Km 55’54 et toujours dans les temps… Mes jambes commencent a se faire sentir,  mais pas question de ralentir, je résiste et garde en tête mon objectif ! À partir du 16e Km, j’arrête de regarder mon chrono, j’y vais au feeling ou plutôt au mental !

Enfin l’arrivée ! À ma montre, 1h19’16, l’objectif est atteint ! Alex termine avec un temps de 1h24’ ce qui pour son niveau n’est pas terrible, mais nous connaissons tous les ravages de la Tartiflette.

Je peux attaquer sereinement ma préparation pour le Marathon de Prague qui se déroulera le 8 Mai.

À suivre

Copyright © 2018 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen